Paul Colize – L’avocat, le nain et la princesse masquée

1606887_923257494356836_8325103155645694327_n4ème de couv.

Hugues Tonnon est un avocat respecté du Barreau bruxellois, spécialisé dans les divorces, les séparations douloureuses et les couples qui s’entretuent.

C’est donc naturellement à lui que s’adresse Nolwenn Blackwell, le flamboyant top model belge qui a jeté son dévolu sur Amaury Lapierre, un capitaine d’entreprise de trente ans son aîné qui lui arrive au menton.

Alors qu’un fastueux mariage se profilait, le riche héritier a été paparazzé dans les bras d’une stripteaseuse, au bord de la piscine d’une villa tropézienne.

Hugues Tonnon s’engage à défendre le célèbre mannequin, dîne en sa compagnie et la raccompagne chez elle pour sceller leur accord.

Au petit matin, il se réveille chez lui, la police à sa porte. Nolwenn Blackwell a été assassinée, il est le dernier à l’avoir vu vivante et ne se souvient de rien.

Ce que j’en pense:

Après BackUp et Un long moment de silence, ce nouveau roman de Paul Colize donne dans un genre plus léger. L’enquête à laquelle se livre l’avocat, pour se disculper des soupçons qui pèsent sur lui, va le conduire de Bruxelles à Paris, en passant par Johannesburg, Casablanca et Alger…

Autour du héros Hugues Tonnon, sorte d’alter ego caricatural de l’auteur, qui promène nonchalamment son presque double mètre, gravite toute une faune de personnages très typés : femmes fatales, flics véreux, intermédiaires et truands en tous genres, qui donne à ce roman ce charme désuet si particulier…

L’humour est toujours présent au cours de ce récit, mais n’altère en rien la qualité de l’intrigue. J’ai beaucoup aimé aussi les clins d’œil distribués ici et là au cours du roman, l’avocat Maxime Gillio, Amaury Lapierre, le policier Sud-Africain Ali Neumann (« un nom qui me disait vaguement quelque chose » (sic)), l’écrivain Marc Lévy qualifié « d’illustre homme de lettres » !!!

J’ai pris beaucoup de plaisir à suivre cette histoire, contée sur un mode très détendu, mais où l’intrigue est construite de manière très rigoureuse, jusqu’au final qui nous réserve quelques rebondissements fort sympathiques…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s