James Lee Burke – Swan Peak

Burke4ème de couv.
Dave Robicheaux, son épouse Molly et son ami Clete Purcel tentent d’oublier le traumatisme de Katrina en s’immergeant dans la nature somptueuse et sauvage du Montana. Alors qu’il pêche tranquillement, Clete est pris à partie par deux individus qui l’ont reconnu à cause d’une sordide affaire pourtant très ancienne. Ces hommes aux manières brutales et au passé trouble travaillent pour un riche entrepreneur extrêmement déplaisant. Bientôt, une ambiance malsaine s’installe, et d’horribles faits divers se produisent…

Ce que j’en pense:

C’est le 17ème roman de la série consacrée à Dave Robicheaux.
« Ils ne reconstruiront pas la ville où j’ai grandi. Ils ne savent pas comment faire. Ils n’étaient pas là. A cette époque, chaque jour était une fête. Et je ne parle pas des fanfares ni des gens qui se soûlaient sur leurs balcons. Ça tenait à la façon dont on se réveillait chaque matin. Tout était vert et doré et les chênes étaient remplis d’oiseaux. »
Ces quelques mots suffisent à nous éclairer sur l’état d’esprit de Dave et Cletus au début de ce roman.

Laissant derrière eux le souvenir de l’ouragan Katrina et de leur chère Louisiane dévastée, Dave, et Cletus sont partis dans le Montana, à l’invitation de leur ami Albert Hollister. Mais il n’est pas dit que Burke permette à ces deux personnages de vivre dans un monde pacifique, et il ne faut pas longtemps avant qu’ils ne se trouvent impliqués dans une enquête sur le meurtre sauvage de deux étudiants, à un jet de pierre de leur chalet de vacances.

Comme toujours, Clete est un aimant naturel pour les ennuis, qui vont arriver sans tarder. Dans une galerie de personnages hauts en couleurs, un riche magnat du pétrole, son frère infirme et défiguré et sa magnifique femme, un prédicateur déviant sexuel, un prisonnier évadé, ancienne gloire du country, et un gardien de prison du Texas, il n’a que l’embarras du choix.

Burke nous concocte une intrigue savamment menée, dans laquelle Dave et Clete vont se retrouver confrontés aux fantômes de leur passé commun, dans les bayous de Louisiane. Au cœur de la tourmente se trouve Clete, qui ne peut se débarrasser de la sensation d’être hanté par ces fantômes- dont celui de Sally Dio, un chef mafieux pour qui il a travaillé et qu’il a tué il y a des années.  Et ils portent toujours en eux ce bouillonnement de violence contenue, qui ne demande qu’à se déchaîner, pour la défense des plus faibles.

Situé dans les paysages grandioses et fascinants du Montana que Burke dépeint avec enthousiasme, dévoilant sa beauté et ses cicatrices, Swan Peak est l’histoire de vieilles amours, d’anciennes rancunes et d’anciens crimes qui refont surface.

Une histoire de meurtre, de désespoir, de vanité, d’autodestruction et de lamentation pour un mode de vie révolu dans un Ouest perdu.
Mais c’est aussi une histoire d’amour, d’espoir en des rêves fragiles, surmontant le passé et ses ombres, et où le pouvoir de la rédemption, bien qu’elle paraisse souvent précaire, n’est pas toujours inaccessible.

Et si l’ambiance du bayou manquera aux fidèles de Robicheaux, ils ne perdront rien à prendre la route vers l’Ouest avec Dave et Clete.
L’écriture de Burke, son empathie avec les personnages, la profondeur psychologique qu’il donne à chacun d’eux, combinée à sa capacité à vous transporter dans des paysages grandioses, dépeints avec tellement de lyrisme, d’amour et de passion confirme, si besoin était, sa position parmi les meilleurs écrivains américains.

 

james-lee-burke,M37207L’auteur :
James Lee Burke (né en 1936 à Houston) est un écrivain Américain de romans policiers, particulièrement connu pour sa série mettant en scène Dave Robicheaux.
Burke naît au Texas et passe son enfance sur la côte entre le Texas et la Louisiane. Il suit ses études à la Southwestern Louisiana Institute ainsi qu’à l’Université du Missouri d’où il sort diplômé.
Il a ensuite pratiqué plusieurs métiers (dans l’industrie du pétrole, comme journaliste ou comme assistant social).
Actuellement Burke et sa femme Pearl partagent leur temps entre l’État du Montana et la Louisiane.
(Source Wikipédia)
Outre ses romans, James Lee Burke continue d’écrire des nouvelles qui paraissent dans les magazines les plus prestigieux, et depuis ses débuts difficiles des années 70, les comparaisons les plus élogieuses ont été faites par les critiques, tant en France qu’aux États-Unis, souvent l’auteur s’est vu surnommer le « Graham Greene des bayous » ou le « Faulkner du crime ».

Publicités

10 réflexions sur “James Lee Burke – Swan Peak

  1. Suis en train de découvrir en ce moment ( grâce à tes conseils ) le premier de la série Dave Robicheaux  » La pluie de néon  » !! J’adore !! Donc tôt ou tard, j’arriverais au numéro 17 !! Merci à toi !!

    J'aime

  2. j’ai un ptit faible ( enfin petit….) pour Dave Robicheaux et pour son créateur James Lee Burke ! Ses romans ne sont pas tous de la même qualité ( même s’ils sont tous de très bonne facture) mais quand il est en grande forme Burke est capable de nous sortir un super roman. Je n’ai pas encore lu celui ci ( au passage je trouve la couverture très réussie !). En attendant c’est un plaisir de te lire Vincent ! Tes chroniques sont vraiment très belles ! AMtiés

    J'aime

    • Je suis tout à fait d’accord avec toi sur l’hétérogénéité de la production de James Lee Burke. mais comme tu le dis, il arrive à nous déterrer de belles pépites… Et Petite souris, tes compliments me touchent beaucoup… Amicalement… 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s