Viveca Sten – La reine de la Baltique

« L’amarre qu’on lui lança formait une boucle. Dans l’eau glaciale, il se la passa gauchement autour du corps.
« Remontez-moi ! » haleta-t-il en s’agrippant au bord du bateau de ses doigts déjà gourds.
Quand l’ancre attachée à l’autre bout de la corde fut jetée par-dessus bord, il eut surtout l’air étonné, comme s’il n’avait pas compris que son poids allait bientôt l’entraîner par le fond.
Qu’il n’avait plus que quelques secondes à vivre avant que son corps ne suive la lourde masse d’acier. »

Par une chaude journée de Juillet, sur l’idyllique île suédoise de Sandhamm, lieu très prisé de villégiature, un homme promène son chien et fait une macabre découverte : un cadavre, prisonnier d’un filet de pêche, s’est échoué sur le rivage.

L’inspecteur Thomas Andreasson est le premier arrivé sur les lieux. Il lui faut peu de temps pour identifier le noyé comme Krister Berggren, un célibataire du continent qui était porté disparu depuis des mois. Tous les indices portent à croire à un accident – jusqu’à ce qu’un autre cadavre, ayant subi des violences soit retrouvé dans une chambre d’hôte locale. Mais cette fois, c’est la cousine de Berggren, que Thomas avait interrogée à Stckholm quelques jours auparavant.

Au fur et à mesure des investigations, plusieurs scénarios se dessinent : affaire de trafics d’alcool ou de drogue, affaires de famille, ou simple coïncidence… Il n’est pas facile pour Thomas d’enquêter dans ce milieu des iliens qu’il connaît pourtant bien. Les gens sont secrets et ne se livrent pas facilement à l’étranger, fut-il un familier de l’île comme lui.
Thomas est inspecteur à la brigade criminelle après avoir été pendant des années à la patrouille maritime. Son amie d’enfance Nora, est elle, avocate et juriste dans une banque.

D’ailleurs, c’est elle qui  découvre le troisième cadavre de l’histoire et de ce fait s’implique davantage dans l’enquête, elle qui ne dédaigne pas fourrer son nez dans une enquête criminelle si elle passe à sa portée. Elle met même à profit ses connaissances dans le domaine de la banque pour apporter des éléments à l’enquête.

Les personnages de Thomas et de Nora Linde sont bien développés, ainsi que leurs proches, famille et amis, et on prend plaisir à les suivre en avançant dans la lecture. L’histoire personnelle de Thomas nous le rend tout de suite très attachant. Il a perdu sa fille Emily, à 3 mois, de la mort subite du nourrisson. Ce deuil a sonné le glas de son mariage avec Pernilla, et depuis il fuit le contact des autres et trouve refuge dans son travail. Son adjointe Carina a pour lui les yeux de Chimène, ce dont il ne semble pas conscient pour le moment, ce qui peut être amené à évoluer dans les futurs romans.

Le cadre paradisiaque de cet archipel suédois est décrit de manière très précise ainsi que  la qualité de vie de cette communauté qui a été affectée par l’afflux de touristes et de nouveaux riches voulant à tout prix avoir ici une résidence secondaire plutôt que d’y vivre de manière permanente.

Ce roman est écrit en chapitres très courts, ce qui le rend d’une lecture très facile. L’enquête, bien construite, et étroitement imbriquée dans la vie quotidienne des habitants se déroule suivant un tempo très mesuré, à l’image du temps qui s’écoule sur ces îles.  Par une suite de coïncidences fort bien venues, elle subit une accélération qui la mène vers sa conclusion, qui me paraît un peu décevante, je n’irais pas jusqu’à dire escamotée, il m’a tout de même manqué quelques explications sur les motivations des uns et des autres.

L’ambiance de ce roman n’est pas aussi noire que celle de ses illustres confrères nordiques, tels Mankell, Edwardson ou Indridason pour ne citer qu’eux. Elle se rapprocherait plutôt du style plus léger de certaines romancières British.
En résumé, un livre assez plaisant, d’une lecture agréable, mais qui ne m’a pas enthousiasmé plus que ça.

Editions Albin Michel, 2013

4ème de couv:

la-reine-de-la-baltique-JpgUn corps retrouvé sur une plage de l’île de Sandhamm, au large de Stockholm… Suicide ou noyade ?
L’inspecteur Thomas Andreasson, un habitué de ce petit bout de terre jusqu’alors paradisiaque, et chargé de l’enquête. Nora Linde, une amie d’enfance devenue avocate, lui propose son aide. Mais l’été vire au cauchemar quand une femme est assassinée dans sa chambre d’hôtel.

Et si désormais, plus personne n’était à l’abri ?

Avec les enquêtes d’Andreasson et Linde qui ont fait d’elle une véritable star en Suède, Viveca Sten s’impose comme une des nouvelles grandes voix du polar nordique.

L’auteure :

Viveca Sten, née en 1959 à Stockholm, en Suède, est une romancière suédoise, auteur de plusieurs romans policiers et ouvrages juridiques. Elle est principalement connue pour être l’auteur d’une série policière se déroulant sur l’île de Sandhamn qui a été adaptée à la télévision sous le format d’une mini-série intitulée Meurtres à Sandhamn (Morden i Sandhamn), et mettant en scène l’inspecteur Thomas Andreasson et son amie l’avocate Nora Linde.
(Source:Wikipedia)

Publicités

12 réflexions sur “Viveca Sten – La reine de la Baltique

  1. Mon ami Vincent,
    Tu fais un peu office d’éclaireur, tu élagues, tu écrèmes, tu traces le chemin à coups de machette. Je n’étais pas vraiment convaincu par cette auteure suédoise dont j’avais entendu une interview. Tu me confirmes dans mon idée, plaisant, sans plus et tu me permets de passer à autre chose. Amitiés. Jean.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s